Un texte de Kanei UECHI

Uechi Kanei (1911 - 1991)Le Karaté est un chemin de vie. C’est un outil pour forger le caractère. II éduque ceux qui le pratiquent comme une ascèse. II leur apprend sur quoi et comment agir dans la vie. Techniquement c’est l’art martial de la self défense, mentalement c’est le chemin martial vers la perfection individuelle. Ces principes ne doivent pas être séparés mais combinés en un seul pour obtenir le meilleur résultat. C’est ainsi que le karatéka se développera en bonne santé et deviendra un être au physique et au mental bien coordonnés.

En tant qu’être bien équilibré, il attribuera la valeur la plus haute à la courtoisie. Nous devons estimer la courtoisie comme d’importance primordiale. Sans courtoisie, il n’y a plus d’essence du Karaté. Sans courtoisie, personne ne peut être qualifié de karatéka même s’il a l’avantage sur d’autres par ses techniques. C’est la principale raison pour laquelle dans la pratique du Karaté, on effectue le salut traditionnel au début et à la fin. le salut est la reconnaissance de la courtoisie, de son sens. La courtoisie sera constamment pratiquée à n’importe quel moment de la vie quotidienne, pas seulement pendant les entraînements.

La courtoisie est universelle. Elle dépasse les nationalités, les races, les sexes, l’âge et les religions. Nos pouvons maintenir des relations mutuelles pacifiques tant que nous faisons preuve de courtoisie envers les autres.

Nous, les karatékas, faisons tous partie d’une fraternité universelle. Nous sommes tous frères et soeurs sous le nom du Karaté. Nous rencontrerons des barrières pour arriver à une compréhension mutuelle et à une assistance réciproque entre karatékas du fait des différences de moyen de communication d’une nation à l’autre. Néanmoins, le sentiment de notre fraternité sera fortifié par une stricte observation de la courtoisie.

Kanei Uechi

Laisser un commentaire

Menu